Accueil 5 L'association 5 La FIDH, 90 ans de lutte et de victoires

La FIDH a célébré hier soir son 90ème anniversaire  autour de son dîner annuel auquel l’association Français du monde-adfe était représentée par sa présidente Monique Cerisier ben Guiga.
Créée par plusieurs ligues européennes des droits humains dont la Ligue française, en 1922, la première organisation internationale de défense des droits humains regroupe aujourd’hui 164 ligues dans plus de 100 pays.

Dès 1927, la FIDH lance un appel à la communauté internationale pour l’adoption d’une « Déclaration mondiale des droits de l’Homme » et pour la création d’une Cour criminelle internationale permanente. Quelques décennies plus tard, la Déclaration universelle des droits de l’Homme est adoptée et la Cour pénale internationale voit le jour : deux grandes victoires de la FIDH. Les droits de l’Homme disposent dorénavant d’un cadre juridique et chaque être humain est en droit de les revendiquer.

L’ambition de la Fédération aujourd’hui est d’incarner un mouvement mondial de défense des droits de l’Homme, dont l’action s’articule autour de 6 priorités : la protection des défenseurs des droits humains, les droits de femmes, les droits des migrants, la lutte contre l’impunité, le respect des droits humains dans le cadre de la mondialisation et l’intervention dans les pays en conflit.

La défense des valeurs et droits universels est leur ligne de défense et d’action. Pour cela, la FIDH enquête, dénonce et dialogue avec l’ensemble des forces politiques et des acteurs d’influence. Et si le chemin est parfois parsemé d’obstacles, le combat n’est pas vain. Les résultats et les victoires sont nombreuses.

« Exiger l’universalité des droits demande abnégation et courage. Le combat est quotidien et dans certains pays, les risques sont permanents. Notre vice-président Ales Bialiatski (Belarus) et notre secrétaire général Nabeel Rajab (Bahrein), ainsi que 26 membres de notre mouvement sont ainsi emprisonnés pour leur engagement en faveur des libertés fondamentales. Nous souhaitons aujourd’hui leur rendre hommage et leur répéter que nous nous mobiliserons sans relâche pour obtenir leur libération », a déclaré Souhayr Belhassen.

Le dîner annuel de la FIDH qui s’est tenu le 6 décembre à l’Hôtel de ville de Paris a été l’occasion de célébrer cet anniversaire. On a déploré l’absence de Fatou Bensouda, Procureure générale de la CPI, souffrante mais de nombreuses personnalités étaient présentes : Stéphane Hessel, Marie-Christine Barrault, Jane Birkin, Marie-Christine Saragosse (PDG de l’Audiovisuel extérieur de la France), Pouria Amirshahi (Député de la 9ème circonscription des Français de l’étranger) et Bariza Khiari (vice-présidente du Sénat) notamment.

Bertrand Delanoë, Maire de Paris, a remis la Médaille de vermeil de la Ville de Paris à Souhayr Belhassen qui accomplit actuellement sa dernière année de mandat à la présidence de la Fédération.

à lire aussi